TCR CHANGEMENT DE FILE

Charles Coates / Getty Images

Une F1 moins dangereuses légitime-t-elle une conduite plus agressive ? Ce n’est pas parce qu’on donne des protèges-tibias aux footballeurs qu’on les autorise à se tacler comme des bouchers !

Ayrton Senna l’avait étrennée sur son meilleur ennemi Alain Prost (Estoril 1988 ; vidéo) avant que Michael Schumacher ne la radicalise, notamment sur Damon Hill (Spa-Francorchamps 1995 ; vidéo). Aujourd’hui, la technique de la « queue de poisson » est généralisée, admise et même règlementée. Quelle tristesse…

Nous regrettons qu’aucun pilote n’ait l’audace de se distinguer en adoptant le style des anciens qui se contentaient de freiner plus tard pour se défendre. Nous en discutions récemment avec Jean Alesi qui, durant toute sa carrière, a roulé droit dans les lignes droites. « C’est une technique honteuse qu’on enseigne aux plus jeunes, au même titre que le contre-braquage, » déplorait celui qui constate les dégâts dans les courses de GP3 auxquelles participe son fils Giuliano. « Des règles existent en karting, mais elles ne sont jamais appliquées, c’est la loi de la jungle. »

Aussi doué soit-il, Max Verstappen nous révolte par ses manœuvres répétées et, à ce jour, impunies. Oui, comme toi Kimi, on trouve que « c’est ridicule putain » !

Ce que dit le règlement, article 20.4 : « Un pilote qui défend sa position en ligne droite, avant une zone de freinage, peut utiliser toute la largeur de la piste lors de son premier déplacement, à condition qu’aucune partie de la voiture adverse, ne soit à sa hauteur. »

2 réflexions au sujet de « TCR CHANGEMENT DE FILE »

  1. Cette F1 décrédibilise l’image du sport auto que je connaissais, le comportement de ce (trop) jeune pilote, tant sur la piste que par son arrogance est insupportable, je ressens de moins en moins l’envie de regarder la F1, et ni même d’en parler ….

  2. Ce genre de manœuvre est contraire à l’esprit d’une compétition loyale sur la piste. Elle n’est possible que sur les circuits moderne dotées de dégagements ridicules ou le risque n’existe pratiquement plus.

Les commentaires sont fermés.